Non classé

Une poupée tracas

Aujourd’hui, je vous invite chez les Mayas avec une tradition des indiens du Guatemala.

La légende raconte que chaque nuit au coucher les enfants du Guatemala racontent leurs soucis à chaque poupée tracas, puis les mettent sous leur oreiller. Le lendemain comme par magie ses soucis ont disparu et les poupées tracas ont protégé le dormant des cauchemars.
Une tradition qui fait penser au principe des attrape-rêves.

La maîtresse de titi nous avait envoyé le lien vers un guide pour parents pendant le confinement qui proposait de créer avec les enfants une poupée tracas.

En cette période de confinement, j’ai trouvé l’idée judicieuse pour répondre un peu aux angoisses des enfants générées par la situation actuelle.

Je vous reporte le tuto issu du journal « le petit confiné » et je vous explique brièvement comment nous avons fait la nôtre!

Matériel: 

-Des feutres pour dessiner les cheveux et le visage. (Vous pouvez bien sûr aussi peindre le visage et faire des cheveux avec des restants de laine etc…)

-une perle en bois pour faire la tête de la poupée >> Ici

-colle

-bâtonnet de glace, pic à brochette en bois coupée etc pour former le corps

-des chutes de tissu pour les vêtements, fil à coudre et aiguille pour coudre la tunique de la poupée. 

-une boîte d’allumettes vide

-des boutons, des strass etc pour customiser la poupée et la boîte d’allumettes en fonction des goûts de votre enfant.

-un morceau de laine, de ficelle, de bakers twine

-un petit morceau de tissu éponge, de feutrine etc pour agrémenter le fond de la boîte d’allumettes 

>> Ici Titi fan de foot a voulu un bouton ballon et un petit écusson de footballeur sur la tenue de sa poupée.

Source: Journal Le petit confiné

Je ne vais pas vous détailler de tutoriel car vraiment il faut que la poupée soit la plus personnelle possible, réalisée selon les envies de l’enfant et faite avec le matériel que vous avez à votre disposition 

Comme les images valent mieux qu’un long discours, je vous montre donc notre poupée tracas.

La perle est collée sur un bâtonnet qui forme le corps.

Nous avons passé dans la perle du bakers twine pour former une boucle, ce qui permettra à mon Titi d’attraper plus facilement sa petite poupée.

Titi a décoré la boîte selon son humeur avec des feutres, puis il a collé quelques plumes et des chutes de tissu. 

Et voilà la poupée et sa boîte finalisées après quelques ajouts de déco.

Pour consolider et protéger la boite, j’ai collé dessus du papier adhésif transparent.

Je vous l’accorde, elle est largement perfectible mais elle plait à mon fils et c’est le principal! L’avenir nous dira si cette poupée lui aura été utile. 

Et vous? Vous connaissiez les poupées tracas? 

Lcfdi

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire